En poursuivant votre navigation, vous acceptez le dépôt de cookies destinés à analyser la navigation sur le site et à gérer vos demandes de contact. En savoir plus.

OK
Multi

Interview : l'avenir de la gamme déclarative RCA

De plus en plus de cabinets traitent leurs dossiers TNS et IR avec les solutions proposées par RCA. Afin de répondre aux besoins de tous les utilisateurs, ces logiciels sont en constante évolution et plusieurs nouveautés sont ainsi prévues.

 

Erwan BIDEAU, Chef de produit chez RCA, fait le point sur la situation concernant les logiciels de la gamme déclarative : TNS et IR.

 

RCA propose aujourd’hui une gamme déclarative avec TNS et IR. Pourquoi ce choix ?

 

Erwan BIDEAU : "Il y a trois ans, RCA proposait d’ajouter dans l’offre Full Services un logiciel pour gérer les cotisations TNS. Le logiciel Prévision Flash effectuait jusque-là un calcul prévisionnel, mais une forte demande des utilisateurs était d’effectuer un calcul complet de ces cotisations. Ainsi, nous avons voulu répondre par la création d’un logiciel complet dédié à la gestion des cotisations TNS ainsi que la déclaration DSI. Le tout bien sûr sans augmenter le prix du Full Services.

Un an plus tard et dans la continuité des logiciels proposés, il était logique d’apporter un logiciel IR dans l’offre Full Services pouvant générer des missions de conseil au sein des cabinets."

 

Pouvez-vous nous en dire plus sur la situation actuelle de TNS ?

 

Erwan BIDEAU : "Depuis 2 ans, nous avons eu de nombreuses demandes pour pouvoir faire évoluer le logiciel TNS. Cependant, nous avons axé notre développement sur le logiciel IR. La mise en place d’une première version est toujours très chronophage en termes de R&D (Recherche et Développement) et d’intégration. L’équipe dédiée à TNS a donc été sollicitée sur ce nouveau projet. Nous avons bien entendu continué de mettre à disposition des mises à jour pour TNS en fonction de l’actualité fiscale et sociale."

 

Quelles solutions avez-vous mises en place pour relancer une dynamique de nouveauté ?

 

Erwan BIDEAU : "RCA a depuis renforcé ses équipes, notamment sur le plan technique avec l’embauche de développeurs. Mais également sur le plan métier (un adjoint métier complémentaire) et sur le plan des tests (création d’une cellule de tests dédiée). Grâce à cette nouvelle organisation, un temps plus conséquent est affecté à l’étude et au développement du logiciel TNS."

 

Avec ces solutions évoquées, quelles sont les évolutions prévues pour TNS ?

 

Erwan BIDEAU : "Le logiciel pourra permettre une gestion complète de la fin d’activité avec un nouvel onglet spécifique pour présenter un « APPEL FIN D’ACTIVITÉ » (« solde de tout compte » présentant les montants de régularisations et les appels prévus par les organismes sociaux lorsqu’un indépendant cesse son activité).

Nous intégrerons également la transformation progressive du RSI en SSI.

Enfin pour la prochaine campagne déclarative, nous ajouterons les déclarations DS PAMC (Déclaration sociale des praticiens et auxiliaires médicaux conventionnés à éditer dans un fichier puis à transmettre au site www.net-entreprises.fr)."

 

Avez-vous une échéance à nous donner ?

 

Erwan BIDEAU : "Ces nouveaux éléments sont en cours d’étude et de développement. Ils seront disponibles en début d’année 2019 pour la prochaine campagne fiscale."

 

Profitons-en pour aborder le logiciel IR, quels sont ses points forts ?

 

Erwan BIDEAU : "Parmi les points forts du logiciel IR, nous avons l’importation de toutes les données des dossiers que vous avez pu sauvegarder auparavant et présentes dans un fichier EDI.

Nous avons beaucoup travaillé sur l’ergonomie du logiciel pour le rendre intuitif et pour permettre à l’utilisateur d’aller à l’essentiel de la saisie. Il est possible d’obtenir rapidement un résultat avec les détails des calculs lorsque cela est nécessaire (par exemple pour les taux du prélèvement à la source, il est possible de consulter une boite de détails expliquant comment sont obtenus ces taux).

Enfin, un autre point fort concerne les restitutions, tant dans le rapport que le diaporama, pour mettre en avant la mission d’impôt sur le revenu réalisée par le cabinet comptable."

 

Quels sont les évolutions prévues pour IR ?

 

Erwan BIDEAU : "Concernant le logiciel IR, il y a effectivement des évolutions de prévues. Tout d’abord, dès le mois prochain avec l’intégration de la PLF 2019 et le calcul du CIMR puis une mise à jour de la LF 2019 définitive en avril.

Une évolution importante concerne la mise en place d’une gestion des cohérences. Cela va permettre de contrôler la saisie de la déclaration à chaque instant afin que celle-ci soit conforme à celle attendu par la DGFIP pour assurer l’utilisateur de ne pas avoir de rejet de sa déclaration transmise en EDI. Environ 800 points de contrôle seront faits automatiquement par le logiciel avant cet envoi.

D’autres évolutions à plus long terme sont également prévues avec la mise en place d’une simulation rapide, d’une optimisation avec le choix entre plusieurs hypothèses fiscales, d’une e-collecte des informations sur l’imposition des déclarants en les réintégrant automatiquement dans le logiciel et enfin l’amélioration constante des restitutions (avec notamment une récupération du diaporama IR vers BI comme nous le faisons actuellement pour TNS)."

 

Merci pour ces explications, souhaitez-vous aborder un dernier point pour conclure notre entretien ?

 

Erwan BIDEAU :"Aujourd’hui, l’une des missions prônées par l’Ordre des Experts-Comptables concerne le conseil au sujet du prélèvement à la source : c’est un des points abordés dans le logiciel IR (dans la partie détail des calculs et restitutions).

Sur ce sujet, une campagne de publicité est actuellement diffusée sur nos écrans :"

 

« Le prélèvement à source, le bon conseil, c’est l’expert-comptable.

L’expert-comptable, un conseil qui compte. »

 

Voir la vidéo

10 janvier
motcle
Métier,